6 clefs de réussite d’un design sprint

March 20, 2020

Quelles sont les 6 clefs de la réussite d’un design sprint (ou d’un atelier de manière générale) ?


On trouve facilement de la documentation sur le design sprint et les ateliers en général. L’ouvrage référence en la matière étant Sprint by Jake Knapp. Mais pour vraiment apprendre, il faut se confronter au terrain !

Cet article ne sera donc pas un nième contenu sur le déroulé d’un design sprint mais plutôt sur l’envers du décor.

Voici les 6 éléments clefs, nécessaires à la réussite de votre projet :

Fixer les objectifs

Votre premier objectif en tant qu’organisateur de sprint est de réussir à comprendre les objectifs / attentes / motivations de votre client. Ces derniers peuvent être très variés : volonté de faire travailler ses équipes ensemble, faire avancer un projet, générer des idées de nouveaux projets, cracker un problème … 

Sortez les équipes de leur zone de confort

Organiser l’évènement en dehors des locaux de travail des participants servira la dynamique et l’efficacité de votre sprint. Sinon prenez le temps de vérifier les locaux mis à votre disposition (sont-ils suffisamment grands, lumineux, avec des fenêtres ouvrables, équipés de mobilier modulable …)

Un sprint = un dispositif

Si vous êtes dans une approche d’initiation aux outils et de prototypage light, un coach pour 20 participants est un bon ratio. Pour un sujet avec comme objectif un prototypage High-Fidelity prévoyez 1 à 2 experts (data, growth hacking, UX ou autre selon les besoins) par projet.

Adaptez-vous !

Ne soyez pas radical sur la méthode. Étymologiquement méthode vient de hodós en grec ; le chemin, et le meilleur chemin c’est celui qui vous mène à bon port. Retenez-le, votre client a très certainement besoin d’un atelier sur mesure et pas d’une méthode extraite d’un bouquin qui ne tient pas compte d’un contexte. Le secret : savoir (s’) adapter avec cohérence !

Attachez de l’importance aux détails

Pendant le déroulé de votre atelier, la perfection se joue dans les détails, soyez donc très précautionneux dans l’organisation globale (ne laissez rien au hasard mais soyez prêts à vous adapter en cas d’imprévus !) et faîtes très attention dans la gestion du temps le jour J.

N’oubliez pas d’itérer !

Dernier point, finissez toujours vos journées en demandant aux participants leurs ressentis. Au même titre que l’on teste des prototypes en design thinking et que l’on itère en fonction des retours utilisateurs, vous vous devez d’améliorer vos ateliers et pour cela le retour d’expérience est une mine d’or.

Concluons en précisant qu’il faut garder à l’idée que derrière ce mot « design sprint », très en vogue dans les départements innovation des entreprises, certains imaginent une baguette magique qui résoudra tous les problèmes. Evidemment ce n’est pas le cas et vous vous devez de le faire comprendre à toutes les parties prenantes.

Ps : Les éléments, le nombre de personnes, le timing seront fortement structurés par l’aspect budgétaire et l'ambition/dimension du projet.

Vous souhaitez en apprendre plus sur le design sprint et la conception d’atelier ; inscrivez-vous à la newsletter

👇
RETROUVEZ TOUS NOS ARTICLES
DANS VOTRE BOITE MAIL !
Merci pour votre inscription !
Oups ... Est ce une adresse mail ?
SEREZ-VOUS PRÊT À
RELEVER LE DÉFI ?
CONTACTEZ-NOUS