Ce qu’il faut retenir de la Conférence Board : Priorité direction financiere, EPM, BI,...

June 14, 2019

En tant qu’acteur de l'accélération de la transformation digital pour les fonctions financières et opérationnelles de nos clients,  nous étions présents à la toute première Conférence annuelle de BOARD, la “plateforme décisionnelle tout-en-un” (EPM, BI et prédictive), l’un des acteurs les plus innovants et performants du marché. L'événement avait lieu le Mercredi 12 juin 2019 au sein du prestigieux Salon Gustave Eiffel de la Tour Eiffel . Ce fut l’occasion de faire un tour d’horizon des évolutions et des priorités des directions financières (pilotage de la performance, gestion du cash, maîtrise des risques, …) et surtout de découvrir la nouvelle version de BOARD 11.


L’ordre du jour se décomposait de la manière suivante :

  • Priorités des directions financières présentées par Jean Claude De Vera, représentant de la DFCG (Association des Directeurs Financiers et de Contrôle de Gestion)
  • Les enjeux du pilotage de la performance par EY
  • Présentation et démo de BOARD 11
  • Table-ronde clients : Groupe SEB , Invicta, ENI, électricité, gaz et énergie, Saint Laurent

Les priorités des Directions financières aujourd’hui :

Jean Claude De Vera, représentant de la DFCG, Association des Directeurs Financiers et de Contrôle de Gestion,  a introduit le débat en énonçant les clichés qui collent à la peau des directions financières :

  • Elles sont souvent vues comme des équipes “renfermées sur elles-mêmes”, à parler chiffres. Ne devraient-elles pas au contraire être tournées vers les autres départements,  au plus près de l’opérationnel, dans une approche collaborative et “ouverte au dialogue” ?
  • Les directions financières sont également vues comme des équipes éditant/contemplant des tableaux de bord. Ne devraient-elles pas faire profiter les équipes opérationnelles des bons outils pour documenter et faciliter la prise de décision ?

Ces clichés sont certes simplistes mais fréquents en entreprise.

Basé sur une étude auprès de plus 300 directeurs financiers, Jean Claude De Vera a donc présenté les priorités d’hier, d’aujourd’hui et de demain qui contribuent et contribueront à l’évolution de la fonction Finance :

  1. Contribution à la stratégie de la croissance
  2. Pilotage de la performance
  3. Gestion des talents
  4. Gestion du Cash
  5. Maîtrise du risque
  6. Optimisation des processus



L’EPM reste la priorité numéro 1. En revanche, “la gestion des talents” fait son entrée dans le top 3 des priorités actuelles et à venir. Les clichés cités précédemment en sont peut être la raison.  Les nouveaux challenges des entreprises les conduisent à rechercher des compétences moins régaliennes et plus managériales, transverses et digitales. Les DF sont conscientes qu’elles doivent proposer de nouvelles manières de travailler et surtout embaucher de nouveaux types de profils qui ne sont plus purement financiers. Souvent liés à la donnée, les profils de type data scientist et data visualisation sont les plus recherchés.

Concernant le pilotage de la performance, l’un des défis majeurs actuels est la mise à disposition d’une information de gestion pertinente, de meilleure qualité et tournée vers l’anticipation pour faciliter la prise de décision. Les principaux leviers envisagés sont les suivants :

  • améliorer la qualité des données, des informations et des reportings
  • Raccourcir les délais de reporting
  • Optimiser les processus prévisionnels

Pour compléter l'étude de la DFCG, un Big Four intervient sur scène pour présenter une étude équivalente :

  • 73% des entreprises considèrent l'importance de prendre en compte les données extra financières
  • 49% des directions financières passent énormément de temps à faire du data crunching
  • 79% considèrent l'importance de recruter autrement

Pour améliorer leur efficacité, les directions financières doivent progresser sur les 4 axes suivants :

  • Format reporting
  • Organisation
  • SI
  • Process

L’une des réponses pour faire évoluer les organisations est la mise en place d’outils EPM / BI de nouvelle génération. Ces derniers permettent de répondre aux différents leviers évoqués et d’améliorer la performance des entreprises. Il faut rappeler que ces outils ne sont pas la réponse à tous les problèmes mais ils permettent de remettre le système existant en question en proposant des axes d’amélioration.

Qu'en est il de la solution BOARD 11 ?


Pour rappel, BOARD International S.A. est un éditeur de logiciels de Business Intelligence (BI) et de Corporate Performance Management (CPM) connu pour sa boîte à outils BOARD. La société a son siège social à Chiasso, en Suisse, où elle a été fondée en 1994, et à Boston (MA). Bien que ses principaux marchés soient toujours situés en Europe, BOARD International a connu une expansion mondiale et opère maintenant dans 15 pays à travers le monde. Elle compte au total plus de 2 500 clients dans un grand nombre de secteurs différents, dont de grandes entreprises internationales..

Board est donc une plateforme de prise de décision. Portée sur la BI, la performance et le prédictif, Board offre une solution “tout-en-un”. Il faut noter que le Gartner, cabinet leader mondial du conseil aux entreprises, a désigné l’éditeur BOARD International comme “visionnaire” dans son Magic Quadrant 2018 pour les solutions Cloud Financial Planning & Analysis, mais aussi pour les Cloud Financial Close Solutions.

Une démo lors de l'événement a montré les différentes capacités de BOARD :

  1. Board offre un outil de BI performant et flexible permettant de personnaliser rapidement des données et reporting
  2. Board permet de gérer des budgets et le forecast de manière collaborative et intuitive
  3. Board propose un moteur prédictif pour automatiser l'élaboration des budgets et autres données financières



A noter que l’une des features offrant un vrai plus est le moteur de recherche. En saisissant une requête de type “les ventes du produit X dans la région Y”, la solution propose un graphique précalculé ainsi que la liste des reporting (capsule) utilisant ces données.

Enfin, quelques annonces ont été faites lors de la Conférence :


  • Ouverture d'une market place. Les clients pourront déposer des applications et les partager.
  • Connection simplifiée avec les outils de la suite CEGID. Board et Cegid seront donc  totalement intégrés. Ces options seront disponibles dans les versions XRP ultimate et flex.

Les retours clients

ENI, Saint Laurent, invicta et le groupe SEB ont présenté leurs REX sur la mise en place de l’outil :

  • Ils ont mis en avant la flexibilité qu’offre BOARD : Ce ne sont pas eux qui se sont adaptés à BOARD mais BOARD qui s’est adapté à leurs process.
  • La solution offre une puissance de calcul suffisante pour gérer des millions de clients et des calculs complexes.
  • En plus d’offrir une autonomie aux utilisateurs, la solution offre un vrai “excel like” qui permet la prise en main rapide des aficionados de la solution Microsoft.
  • La mise en place d’une solution D’EPM a permis d’améliorer la qualité des données. l’EPM/BI a permis de mettre en place un master data plus fiable
  • Comme dans tout bon projet Agile, il ne faut pas espérer couvrir 100% des besoins dès la première mise en prod.

Vous réfléchissez à ce type de solution ? Vous souhaitez améliorer vos reportings ? N’hésitez pas à nous contacter, nous pouvons vous accompagner sur vos différentes phases de projets.


RETROUVEZ TOUS NOS ARTICLES
DANS VOTRE BOITE MAIL !
Merci pour votre inscription !
Oups ... Est ce une adresse mail ?
SEREZ-VOUS PRÊT À
RELEVER LE DÉFI ?
CONTACTEZ-NOUS