Retour d'experience

Comment écrire un bon post LinkedIn ?

February 24, 2021
Un problème est survenu sur votre adresse !

Découvrez dans cet article les astuces pour rédiger un bon post LinkedIn

Le dwell time

Commençons par un mot peu connu… mais qu’est ce que le dwell time

C’est la nouvelle arme de LinkedIn pour lutter contre les pods (promis après on arrête avec les mots barbares).

Les pods sont des groupes d’utilisateurs d’une même plateforme qui réagissent systématiquement à vos publications en échange de la même action pour les leurs. 

Pour simplifier, c’est de l’échange de commentaires / réactions pour gonfler artificiellement l’audience d’un post. LinkedIn voyant ça d’un très mauvais œil, la plateforme a choisi de changer sa manière de mesurer le succès d’un post. On ne compte donc plus uniquement les réactions (likes, applaudissements, commentaires…) mais aussi le temps passé par les utilisateurs sur la publication : ce temps passé, c’est le dwell time. 

Il devient même le critère le plus important qui fera de votre publication un succès ou non.

Cette nouvelle formule a un avantage non négligeable, celui de prendre en compte la majorité silencieuse (ceux qui passent du temps à lire vos posts mais qui ne réagissent pas).

Elle est aussi plus juste car cela permet de “remercier” le créateur de contenu en augmentant sa visibilité.

Quel contenu poster sur LinkedIn ?

Comment penser ses contenus sur LinkedIn?

Il existe plusieurs manières de procéder. Le choix doit s’effectuer en cohérence avec l’objectif que vous vous fixez en postant sur le réseau. Avant de commencer la rédaction, pensez donc au “why” de votre publication. Voici quelques exemples :

Avec cette approche “conseil” vous allez partager une découverte d‘un nouvel outil, d’une information ou encore des tips en lien avec votre métier. Cela inspirera surtout les membres de votre réseau qui exercent le même métier et vous permettra d’asseoir votre légitimité. Ainsi vous serez reconnu comme un expert sur les sujets que vous évoquez et cela vous crédibilisera quelque soit votre objectif (construire votre personal branding, développer votre business…).

  • Écrire un post avec une approche « storytelling », où vous allez romancer un élément (aboutissement, échec...) pour conclure par une recommandation ou un constat lié à cette histoire. Attention néanmoins à ne pas trop vous mettre en avant. Tout particulièrement avec cette approche, pensez à un contenu qui intéressera votre audience.
  • L’approche « coup de gueule » où vous allez adopter une position forte sur un sujet en particulier. Cela peut être en réaction à une injonction (par exemple sur le sujet de la productivité pendant le confinement), une idée reçue sur votre métier, une tendance. Cette approche permet d’inviter au débat (et donc d’augmenter le reach de votre post).
La règle d’or à ne pas oublier est très simple à respecter : une idée par post. Vous gagnerez en clarté et en impact.
Tips : Pour trouver de l’inspiration et adopter les bons réflexes, observez vos propres comportements sur LinkedIn. Quand vous passez du temps sur une publication et / ou que vous interagissez dessus notez ce qui vous y a amené pour intégrer ces bons réflexes.

Comment bien mettre en page mon post LinkedIn ?

Votre première phrase est capitale, c’est elle qui va faire que les gens passeront du temps sur votre post… ou non

Comme évoqué dans cet article, le Dwell time est au cœur du nouvel algorithme de LinkedIn.

L’important aujourd’hui, en plus des commentaires et des réactions sur un post, se situe principalement sur le temps passé sur un post. Par conséquent, si votre première phrase est accrocheuse alors les gens ont plus de chance de lire la suite en cliquant sur « voir plus ». En effet LinkedIn ne dévoilant que la première ligne de votre post, si votre première ligne n’est pas accrocheuse votre post finira rapidement aux oubliettes.

Un bon post est un poste aéré. 

Ainsi n’hésitez pas à sauter une ligne entre chaque phrase. Le saut de ligne s’est établie comme une norme sur LinkedIn et tout texte compact sans sauts de ligne a plus de chances de décourager le lecteur et donc fera mécaniquement baisser le Dwell time. 

Vous pouvez souligner ce saut de ligne en utilisant les émojis. Choisissez-les en fonction du post que vous rédigez et en les plaçant en début ou fin de phrase. Attention pas plus d’un emoji par phrase.

Concernant les hashtags vous pouvez les placer en fin de post pour ne pas perturber la lecture de votre post. 3 hashtags semblent être un bon ratio et assurez-vous qu’ils soient cohérents avec votre contenu.

Concernant l’ajout d’une photo ou d’une vidéo les avis divergent. D’expérience cela peut permettre d’augmenter l'audience de votre publication.

Un point sur lequel tout le monde s’aligne, si vous postez une vidéo, faîtes le en natif ; c’est à dire directement mise en ligne sur LinkedIn et non un lien youtube. D’une manière générale quand vous souhaitez partager un article postez le en commentaire plutôt que dans le post, LinkedIn appréciant assez peu que vous sortiez de sa plateforme.

Autre astuce sous estimée sur LinkedIn ; identifier des personnes (ou entreprises) qui pourraient être intéressées par le post. Cela peut-être des experts qui réagiront à votre publication en donnant leur avis et augmenteront l’audience de la publication. Attention cependant à ne pas en abuser, 5 personnes par post semble être un maximum.

Enfin concluez toujours vos posts par un CTA (Call To Action) c'est-à-dire une incitation adressée à votre lecteur. Cette incitation a pour but d’engager votre lecteur dans votre post, via un commentaire ou une réaction par exemple. Pour engager le lecteur via un CTA vous pouvez poser une question ou encore proposer la lecture d’un article dont vous posterez le lien en commentaire

Votre question n’a pas besoin d’être philosophique, un message du type « et vous, comment auriez-vous fait ? » en réponse à un REX, ou encore « et vous, quel est votre outil préféré ? » après avoir partagé à votre réseau un nouvel outil lié à votre métier.

Comment augmenter la visibilité de votre post ?

En premier lieu pour inciter au débat et aux réactions dans votre post : ne vous privez pas de répondre aux personnes qui réagissent à votre post (et ce rapidement, en moins de 24h, l’algorithme privilégiant les échanges s’effectuant sur des périodes courtes). Lorsque vous répondez, ne le faites pas avec animosité mais de manière constructive. Vous apparaitrez d’autant plus comme un expert sur le sujet et vos arguments permettront peut-être à d’autres de prendre part au débat et donc une fois de plus d’augmenter le Dwell time de votre post.

Postez avec votre profil personnel. Vous toucherez une audience plus importante et surtout vous serez plus libre dans la publication qu’avec une page entreprise plus corpo.

Ne postez pas (trop) régulièrement, un post par jour c’est vraiment la limite haute. Un post ou 2 par semaine si ils sont bien construits participent déjà activement à la construction de votre audience sur le réseau.

Concernant les horaires auxquels faire un post LinkedIn, on a traditionnellement pour habitude de dire pendant les horaires de travail du mardi au jeudi mais d’expérience un post bien rédigé et posté un vendredi peut tout à fait rencontrer du succès.

En résumé, soyez authentique, c’est (toujours) le meilleur moyen de convaincre. 


Vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à partager :

Retrouvez tous nos articles
dans votre boite mail
Merci pour votre inscription !
Oups ... Est ce une adresse mail ?
Auteur(s)
Clément
#UX/CXdesign #DesignThinking #DesignSprint
.
Vous avez aimé ...

Articles similaires

Replay Webinar | Stack Story #3 avec Jean de Pixpay

Replay Webinar | Stack Story #3 avec Jean de Pixpay

Dans cet épisode, Jean Habasque, International Growth Manager chez Pixpay, nous détaille sa stratégie de lead nurturing pour toucher deux cibles B2C.
Réaliser son Audit SEO - La base en 6 points

Réaliser son Audit SEO - La base en 6 points

Le SEO n'est pas un domaine réservé aux développeurs. Suivez point par point notre guide pour maîtriser les bases de votre référencement.
Growth Hacking B2B : les clés de la réussite en Acquisition

Growth Hacking B2B : les clés de la réussite en Acquisition

Découvrez les leviers et les hacks qui fonctionnent le mieux pour votre Growth Hacking en B2B