Hard skills, les compétences du PO d'aujourd'hui et de demain

Le Product Owner doit-il être ce mouton à 5 pattes ?
Oups! Une erreur est survenue...

Par définition

Le product owner – ou PO - est en charge de la définition et du développement d’un produit en utilisant la méthode scrum*. C’est un coordinateur focus sur la valeur produit, il organise, récolte les besoins, détaille les fonctionnalités, priorise, planifie la mise en œuvre du produit.

Peut-il prendre en charge n'importe quel type de projet ? Doit-il avoir une spécialité, un secteur d’activité précis, maîtriser une technologie, une méthodologie, … ? Ses compétences doivent-elle être spécifiques ou généralistes ?

Y'a-t-il plusieurs types de PO ?

Dans le modèle traditionnel, celui défini par les créateurs de l’agilité dans les années 90, non. Le PO est celui qui applique la méthode, le manifeste. Mais avec l'évolution du métier, la diversité des organisations, des besoins, des différents types de produit, plusieurs profils de PO se sont dessinés, et on peut globalement les classifier en deux catégories.

1/ Celle des PO évoluant dans des organisations très agiles, en équipes réduites et indépendantes, ou le PO est “touche à tout”, orienté “technique”, dans un rôle à la limite du PM.

2/ Celle des PO appartenant à des organisations plus larges, ou les process et la coordination sont complexes, ou les rôles et les méthodes sont clairement définis.

Selon l’organisation, cela fait-il de lui un bon ou mauvais PO ?

Non bien sûr. De notre point de vue, l’analyse est plus fine et tourne autour de 5 axes de compétences majeures. Voici notre radar de compétence

Radar de compétences du PO d'aujourd'hui

Description des axes de compétences

L’axe technique

Très à l'aise sur les solutions techniques à mettre en place, les tests et les éléments de développement, le PO “technique” maîtrise moins les notions marketing, les rouages Métier et reste très concentré sur l’aspect efficacité structurelle. Ce qui ne l'empêche pas de monter en compétence sur les notions de méthode et d'organisation.

L’axe Business

C’est la maîtrise des enjeux marché et marketing, des besoins d'acquisition et de tunnel de transformation. Le PO “business” saura faire la part des choses entre objectifs mercantiles et objectifs fonctionnels orientés utilisateur.

L’axe Data

A mi-chemin entre le marketing et la technique, ce sont les chiffres qui orientent les décisions et la priorisation du PO “Data”. Pas de sentiment, le factuel d’abord ! Les éléments peuvent concerner les performances d’un site,  les temps de chargement d’application, les les taux d'implantation, les flux de données, les statistiques globales …

L’axe “Méthodo”

Plus traditionnel mais très efficace, c’est la maîtrise pleine et entière de l’Agilité. Appliquant scrupuleusement tous les principes agiles, le PO “méthode” cadre et catalyse l’ensemble des parties prenantes et met en place les cérémonies nécessaires pour le bon déroulement du projet

L’UX

Avec une forte notion d’UX research, d’interview, de vérification du  besoin réel le PO “UX est tourné vers l’utilisateur final. Ce nouveau type de PO est également orienté design et parcours afin d’optimiser l'expérience utilisateur et n’a pas son pareil dans la mise en place d’ateliers spécifiques en prenant toujours soin d’adapter les mises en situation .

La méthode et plus ...

La catégorie d’appartenance du PO n'est finalement pas fondamentale. Partant du principe qu’il maîtrise son rôle opérationnel, le PO d'aujourd'hui et de demain devra plutôt être ce professionnel situé à la croisée de plusieurs compétences.

Vous vous sentez à la croisée des chemins ? Vous vous reconnaissez dans cette approche de votre rôle ? Vous vous sentez pousser des pattes ?? Nous recrutons, c’est ici que ça se passe.


Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

AUTEUR(S)

Julien Bechkri
linkedin logo
Julien Bechkri
Product Manager - Senior PO

ARTICLES SIMILAIRES

Voir le blog