Comment tester mon idée grâce au pretotyping ? Le mettre en application en 72h

Pour mettre en place une approche de pretotyping, nous avons créé un template d’atelier directement inspiré de la méthode originelle d’Alberto Savoia.
Template Mural - Atelier - Pretotyping Canvas
Oups! Une erreur est survenue...

Pour mettre en place une approche de pretotyping nous avons créé un template d’atelier directement inspiré de la méthode originelle d’Alberto Savoia. 


Nous pouvons vous accompagner dans cette démarche. Pour cela, nous avons besoin :


Vous découvrirez ci-dessous les grandes lignes de la méthode à travers le board mural (à télécharger) et des exemples.


Le point de départ

Pour commencer il vous faut une idée. Attention, on ne parle pas forcément d’une idée aboutie avec les détails de fabrication ou de mise en œuvre. À ce stade, il suffit d’avoir une idée que vous souhaitez tester. 


Par exemple:  


Vous écrivez donc votre idée, sans détails, puisqu’ici nous ne sommes pas au stade de la solution (quel mode de fabrication, quelle sauce, quels ingrédients) mais davantage d’une idée (le concept d’un sandwich aux spaghettis).




L’hypothèse d’engagement marché


Ensuite la méthode du pretotyping nous amène à définir notre Hypothèse d’Engagement Marché (HEM). 


Cela peut prendre plusieurs formes mais répond toujours à la question de la manière ou de la raison pour laquelle votre marché va s’engager (dans l’achat de ce nouveau sandwich, dans le besoin de partenariat ou dans l’achat d’ice breaker). 

D’autre part, le pretotyping permet de tester votre argumentaire (vidéo youtube, visuel du produit, landing page…). 


Voici des exemples : 


Ces HEM peuvent paraître assez larges mais n’oubliez pas, dans le pretotyping, vous investissez très peu de votre temps et de votre argent, donc permettez-vous de tester des idées parfois un peu folles.

L'hypothèse sous une forme chiffré XYZ


La ou les Hypothèses d’Engagement Marché sont étroitement liées à la suite, ce que nous nommons « XYZ ». 


À ce stade d’un projet pretotyping il faut exprimer votre Hypothèse d’Engagement Marché sous une forme chiffrée :

« Au moins X de Y vont Z » où X est un pourcentage, Y votre cible et Z l’engagement par rapport à votre idée. 

Un exemple pour illustrer : 





L’hypozoom 


L’hypozoom est en quelque sorte un détail de votre hypothèse chiffrée XYZ ; nous la nommerons xyz.

Compte tenu que vous ne pourrez pas tester votre idée de burger aux spaghettis dans toute l’Italie vous allez faire des zooms pertinents pour valider votre idée. En voici quelques exemples :

À cette échelle les hypothèses chiffrées deviennent testables.






Quel type de prétotype pour mon projet ?


Une fois cette hypothèse chiffrée il ne vous reste plus qu’à faire un choix de méthode de pretotyping. 


Vous devez trancher en vous demandant quel pretotype sera le plus pertinent pour mesurer mon HEM. Pour rappel, vous trouverez la liste des pretotype possible dans notre artcile "qu'est ce que le pretotyping?” 


Dans le cas du restaurant, la fake door serait le plus pertinent. Vous allez en effet suggérer que le produit existe sans avoir à en développer le contenu. Concrètement vous ajoutez le « Mc Spaghetti » au menu des bornes de commande automatique de vos restaurants italiens et vous mesurez quel pourcentage de vos clients ajoutent à leur commande ce nouveau sandwich. Lorsque les personnes récupèrent leurs commandes vous vous excusez de l’impossibilité de le servir et en offrez 2 en échange.


Vous voyez très rapidement que sur une journée à 1000 clients, si 50 commandaient le dit sandwich aux spaghettis vous auriez à en offrir 50 mais vous auriez surtout validé votre HEM.


Dans le cas de la liste des icebreakers, un fake door ainsi qu’un MVP réduit a été mis en place afin de permettre aux visiteurs de découvrir la liste et de la manipuler.




Comment analyser les résultats de mon pretotype ?


Une fois le test de votre pretotype terminé, il faut analyser les résultats. Il est important de noter que vous n’aurez pas une réponse claire : Oui, le produit ou service va fonctionner ou NON, il ne va pas fonctionner. 


Vous trouverez dans l’article “Pourquoi réaliser un pretotype?” les différents résultats possibles et la marche à suivre.


Ici nous allons insister sur l’un des points importants de ce pretotyping. C’est que vous allez récupérer vos propres données. 


Alberto Savoia oppose la notion de YODA “Your Own DAta” à la notion de OPD “others People’s Data”. En effet, les données que vous allez obtenir avec vos tests sont bien les VOTRES dans VOTRE contexte. 


Ce ne sont pas des données provenant d'étude marketing, des opinions personnelles de vos amis ou des données de vos concurrents. Ces OPD sont souvent trompeuses pour la prise de décision. Par exemple, votre concurrent a obtenu 300 utilisateurs supplémentaires avec telles ou telles features. Vous souhaitez la mettre en place également. Vous n’aurez surement pas le même nombre d’utilisateurs. 


Avec vos propres données de pretotyping, vous allez pouvoir décider et vous faire une opinion plus claire sur le fait que votre produit ou service peut être co-créé avec les utilisateurs intéressés. 


En synthèse : valider l’engagement de votre cible / votre marché

Pour résumer le plus important dans le pretotyping, c’est de valider l’engagement de votre cible / votre marché. 


Ainsi on remarque que le pretotyping peut s’utiliser dans tous les contextes business (B2C, B2B, B2E…)



Nous espérons que ce guide “pas à pas” fondé sur un exemple vous aura aidé à vous projeter dans cette méthode. 


Retrouvez le template pour animer une session complète en cliquant ici.


Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

AUTEUR(S)

Clément Schoofs
linkedin logo
Clément Schoofs
Consultant UX
Jérémy Jodeau
linkedin logo
Jérémy Jodeau
Product Manager

ARTICLES SIMILAIRES

Voir le blog